Projet social

image projet social

PROJET SOCIAL

En préambule,

Depuis 1994, l’ADEF+ est une association impliquée en région Auvergne et Poitou-Charente et contribue au développement économique et social des territoires sur lesquels elle intervient.

En 2010, notre conseil d’administration a décidé d’entrer dans une démarche de labellisation de ses pratiques sociales dans l’objectif de faire reconnaître la performance de son organisation auprès de nos clients.

Ce travail nous permet aussi de formaliser pour la première fois notre projet social et le travail d’insertion mené au quotidien par l’ensemble de nos agences.

I- Définition du projet social de l’ADEF+

ADEF+ est une Entreprise d’Insertion par le Travail Temporaire  (EITT).

·       Inscrite dans le secteur de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE), l’ADEF+ met à disposition d’entreprises clientes, dans le cadre de missions d’intérim, des personnes agréées par les agences Pôle Emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles selon la réglementation rattachée aux entreprises de travail temporaire. Parallèlement aux missions, ADEF+ propose des mesures d’accueil et d’accompagnement pendant et en dehors des missions.

·       L’ADEF+ a une double mission économique et sociale :

-     Elle utilise l’intérim comme outil d’insertion socioprofessionnelle pour offrir un statut aux salariés en insertion, pour leur donner un accès à des droits et à une rémunération.

-     Elle propose un parcours d’accompagnement individualisé vers l’emploi à partir d’un diagnostic social et professionnel d’employabilité.

-     Elle favorise les parcours de professionnalisation grâce notamment au plan de formation.

-     Elle met en place des actions visant l’emploi stable et durable des salariés en insertion, le passage dans l’EITT étant considéré comme une étape de parcours pour faciliter leur retour sur le marché de l’emploi dit « classique ».

·       L’ADEF+ répond au cadre juridique général créé par la loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre l’exclusion qui repose sur trois principes majeurs :

-     Un conventionnement avec l’Etat au titre de l’Insertion par l’Activité Economique

-     Un agrément préalable des publics par Pôle Emploi

-     Un pilotage local de l’ensemble du dispositif assuré par le Conseil Départemental de l’Insertion par l’Activité Economique (CDIAE) sous la responsabilité du représentant de l’Etat

II- Gouvernance du projet social

L’EITT est sous forme juridique associative fiscalisée dont le siège est situé à MOULINS où résident les fonctions de Direction, de suivis administratif, comptable et financier. Elle dispose d’un réseau d’agences localisées dans quatre départements : l’Allier, le Puy de Dôme, la Haute Loire et la Charente Maritime.

Ses instances de pilotage et de décisions sont le conseil d’administration avec son Président Georges RACHALSKI et par délégation le Directeur Général Philippe ORIOL.

Leur rôle est politique, stratégique et ils définissent le projet social de l’association.

L’ADEF+ fait partie d’un ensemblier constitué en unité économique et sociale (UES) qui regroupe également une association intermédiaire l’ADEF, un atelier chantier d’insertion GALATEE, tous deux faisant également partie du secteur de l’Insertion par l’Activité Economique, une association MOBIL EMPLOI, un organisme de formation TERTIAIRE FORMATION CONSEIL (SCOP), une coopérative de services à la personne ADHOMA, enfin l’ensemblier s’est doté  d’un pôle développement qui fait fonction de bureau d’étude sous le nom de F2i.

Ces structures sont juridiquement distinctes, la constitution de l’UES a permis de mettre en place un Comité d’Entreprise (CE) commun du fait de l’existence d’une unité de direction, de la complémentarité de leurs activités et de l’identité de statut social des salariés et leur permutabilité entre les structures concernées.

Le CE est informé et consulté sur les questions d’organisation, de gestion, des effectifs, des conditions de travail, de la formation professionnelle des salariés.

La finalité de ce regroupement d’entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire est de chercher à coordonner les parcours d’insertion des salariés, tout en mutualisant les moyens de ses acteurs. L’ensemblier participe au développement de l’emploi sur les bassins d’emploi où il agit.

Sa pédagogie s’appuie sur un accompagnement socioprofessionnel individualisé visant à favoriser l’autonomie des personnes en difficulté, à les insérer durablement dans l’emploi.

En région Auvergne, les lieux d’implantation des agences de l’ADEF+ sont :

Pour le département de l’Allier : Moulins, Lurcy-Lévis, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Montluçon, Vichy

Pour le département du Puy de Dôme : Clermont-Ferrand, Riom, Issoire

Pour le département de la Haute Loire : Le Puy en Velay

En région Poitou Charente, les lieux d’implantation des agences de l’ADEF+ sont :

Pour le département de la Charente Maritime : La Rochelle, Rochefort, Saint-Martin-de-Ré, Saintes et Saint Jean d'Angély

III- Les modalités spécifiques d’accueil et d’accompagnement des salariés en insertion :

L’accueil et le recrutement

La fonction « accueil » est une étape importante qui permet d’établir un diagnostic de la situation sociale et professionnelle du candidat, de vérifier son éligibilité au dispositif de l’Insertion par l’Activité Economique, de contractualiser son parcours d’insertion, ou de le réorienter si nécessaire vers un partenaire extérieur.

Le support utilisé est le dossier d’inscription centré sur la situation face à l’emploi, les aspects professionnels, les aspects sociaux.

Une présentation de l’offre et du projet d’insertion de l’ADEF+ est formalisée au sein de chaque agence afin de veiller à l’information complète des personnes sur leurs implications et leurs engagements inhérents à leur future embauche au sein de l’ADEF+, en particulier sur les droits et obligations liés au contrat de travail.

De plus, l’ensemble des permanents a connaissance des compétences demandées par les entreprises sur leur territoire d’intervention pour pouvoir répondre aux attentes et besoins des candidats et les déléguer dans une activité et une qualification qui leur correspond.

Un partenariat régulier avec l’ensemble des prescripteurs locaux permet de travailler simultanément sur les difficultés sociales et professionnelles du public en insertion.

L’intégration en milieu de travail

Cette étape se caractérise par un rappel des règles de fonctionnement et des aspects juridiques liés à la relation tripartite du travail temporaire (l’ADEF+/Entreprise Utilisatrice/Intérimaire).

L’entreprise utilisatrice, son environnement, son activité sont présentés au préalable de la mise à disposition à chaque salarié qui est accompagné dans son adaptation au poste de travail et sensibilisé à la sécurité et aux risques professionnels.

Dans une démarche d’amélioration continue en matière de prévention, l’ADEF+ s’engage à améliorer les conditions de travail et à promouvoir la prévention des risques professionnels de ses salariés. Aussi, un interlocuteur chargé des questions d’hygiène et de sécurité a été identifié.

L’accompagnement

Un accompagnement renforcé et obligatoirement individualisé est mis en place pendant toute la durée de l’agrément du salarié afin de favoriser son accès à l’emploi dans les conditions ordinaires du marché du travail.

·      L’accompagnement socio professionnel :

La priorité est de faire en sorte que chaque salarié en insertion qui cumule des difficultés sociales faisant obstacle à l’emploi durable puisse bénéficier d’un accompagnement global.

Cet accompagnement est ponctuel et thématique, il se déroule généralement pendant la gestion des intermissions. Il est proposé pour lever les freins périphériques à l’emploi et pour anticiper les raisons d’un échec potentiel en cours de mission.

Les partenaires extérieurs locaux sont identifiés et mobilisés pour résoudre les problèmes liés à la santé, au logement, à la mobilité, à l’endettement, à la justice…

·      L’accompagnement professionnel :

L’accompagnement professionnel a pour objectif de permettre la construction d’un projet personnel par l’acquisition de compétences, de réaliser des bilans professionnels afin d’évaluer la progression des salariés, de former et d’aider à la recherche d’emploi.

Les comptes rendus d’entretien sont formalisés sous format informatique.

L’accompagnement se déroule pendant la mission d’intérim et permet de conforter ou au contraire d’invalider le projet professionnel du salarié en insertion. Si l’entreprise utilisatrice signale une difficulté, l’agence de l’ADEF+ reçoit immédiatement en entretien le salarié en insertion.

Cette étape se caractérise par des évaluations régulières qui sont réalisées à la fois sur le poste de travail et en agence.

 

·      La formation :

Les évaluations régulières permettent d’identifier les besoins en formation des salariés mais aussi des entreprises utilisatrices dans le cadre de la gestion prévisionnelle des emplois.

L’ADEF+ utilise donc son plan de formation pour préparer les compétences attendues par ses clients à moyen terme et pour permettre aux salariés en insertion d’évoluer professionnellement.

Les agences sont aussi amenées à mobiliser les dispositifs de formation du travail temporaire au titre de la professionnalisation pour développer les compétences de ses salariés et les professionnaliser grâce à l’obtention d’une qualification (titre professionnel, diplôme ou qualification professionnelle reconnue par une convention collective).

En outre, l’ADEF+ essaie de participer aux projets communs d’opérations collectives de formation coordonnés par son OPCA pour répondre aux besoins du marché, notamment sur les métiers en tension.

La préparation à la sortie

Les salariés sont reçus en entretien dans les 6 derniers mois d’agrément pour préparer leur sortie du dispositif.

L’ADEF+ s’engage dans une démarche d’amélioration continue de formaliser les acquis des salariés et de leur remettre un bilan des actions menées pendant leur parcours d’insertion. Le bilan portera notamment sur les compétences acquises, la formation réalisée, le comportement au travail, les capacités d’adaptation, d’autonomie, de prise d’initiative, la compréhension et le respect des consignes de sécurité.

En matière de techniques de recherche d’emploi, l’ADEF+ aide à la rédaction de CV, accompagne les salariés dans la réponse aux offres d’emploi, prépare aux entretiens d’embauche.

IV- Les moyens alloués au projet social :

Les moyens humains sont constitués d’un encadrement minimum d’1 salarié permanent pour 12 ETP.

L’encadrement comprend les personnes qui assurent l’accueil, le recrutement des publics, l’accompagnement socioprofessionnel et l’organisation des parcours des intérimaires en lien avec les prescripteurs, la médiation entre les intérimaires et les entreprises utilisatrices, la préparation à la sortie.

Les ressources financières de l’ADEF+ sont constituées :

-Par son chiffre d’affaire lié aux ventes de prestations, ces ressources doivent couvrir les dépenses normales de mise à disposition des intérimaires et de fonctionnement de l’ADEF+

-Par l’aide au poste octroyé par la DIRECCTE dans le cadre des conventions d’accompagnement et par le Département de l’Allier dans le cadre de co-financement

V- Partenaires

L’ADEF+ est adhérente à l’UREI AUVERGNE, à l’IRIS Poitou Charente et notamment à la charte des Entreprises d’Insertion par le Travail Temporaire, au PRISME.

Elle travaille en réseau avec les professionnels de l’emploi, de l’insertion et de l’action sociale : DIRECCTE, Pôle Emploi, Conseil Général, Mission Locale, CCAS, CAP Emploi, les autres SIAE et autres dispositifs de proximité, elle intègre les entreprises comme partie prenante du parcours d’insertion des intérimaires.

Dans le cadre des clauses d’insertion, l’ADEF+ établit des partenariats avec les collectivités territoriales et les entreprises :

La clause d’insertion permet aux agences de l’ADEF+ de participer à la mise en œuvre d’une stratégie globale de dynamisation des territoires en intégrant des préoccupations d’ordres économique et social (insertion des publics en difficulté, accès à l’emploi).

Historique

Historique ADEF

L’Association Intermédiaire ADEF a été créée en 1987 par un groupe de chercheurs d’emploi qui participaient à une action de mobilisation vers l’emploi. La première agence a ouvert ses portes à Saint-Pourçain-sur-Sioule en septembre 1987 avant de développer son activité et d’ouvrir une deuxième agence à Moulins en 1988.

L’ADEF a mis un pied en Charente-Maritime en 1992 en ouvrant un établissement à La Rochelle. Dans les années qui ont suivi, ouverture des agences de Montluçon, Commentry, Vichy et Gannat qui a permis de couvrir le département de l’Allier. L’association a également complété son dispositif en Charente-Maritime par la mise en place d’une agence mobile sur l’Ile de Ré. 2005  a vu l’ADEF s’implanter dans le Puy-de-Dôme par une agence mobile dans les Combrailles puis par l’ouverture des agences de Clermont-Ferrand et Riom. La couverture géographique a été complétée en 2010 par l’implantation en Haute-Loire et en particulier au Puy-en-Velay. Aujourd’hui, l’ADEF compte 12 agences réparties sur 4 départements. Son Président en est Monsieur Francis VICENS depuis septembre 2014.

 

Historique ADEF+

L’Entreprise d’Insertion par le Travail Temporaire ADEF+ a été créée en 1994 suite à la loi relative à la lutte contre l’exclusion.

Quatre agences ouvrent dès 1994 à Moulins, Saint-Pourçain-sur-Sioule, La Rochelle et l'Ile de Ré. Par la suite plusieurs conventions de partenariat avec des Associations Intermédiaires se signent afin de développer le territoire d’intervention de l’ADEF+ sur Montluçon, Rochefort,  Lurcy-Lévis et Clermont-Ferrand. L’ADEF+ complète progressivement son implantation par l’ouverture d’agences à Vichy, Gannat, Commentry, Riom, Issoire et Combronde en 2000. Désormais, l’ADEF+ couvre 4 départements avec ses 15 agences. L’ADEF+ est présidée par Monsieur Georges RACHALSKI depuis 2007.